Le Ninjutsu aujourd'hui

Le Ninjutsu aujourd'hui

  

Aujoud'hui, le Ninjutsu existe encore au sein de quelques écoles dans le monde, en particulier dans le Bujinkan, le Genbukan et enfin le Jinenkan.  Ces trois écoles ont la même source : Takamatsu Toshitsugu.

Takamatsu 

C'est en effet son enseignement qui constitue le tronc commun aux trois écoles. Ce tronc se constitue du savoir des anciennes écoles suivantes: Gyokko RyûTogakure RyûShinden Fudô RyûKukishinden RyûKotô Ryû KoppôTakagiYôshin Ryû. Ces bases communes ne sont cependant pas forcément rigoureusement identiques d'un style à l'autre car chaque technique possède une multitude de variations, ce qui fait que souvent leur approche diffère souvent légèrement d'un dojo d'un même style à l'autre.

Des similitudes existe, mais ce n'est pas pour cela qu'il faut croire que se sont des copies et se mettre à se demander qui a copié en premier sur qui.

Particularités du Bujinkan

Notre dôjô appartient au Bujinkan. Le fondateur et soke (héritier chargé de transmettre l'art martial) actuel du Bujinkan est Masaaki Hatsumi. Ce dernier a été élève direct de Takamatsu Toshitsugu. Il est aussi le soke d'écoles non citées plus haut mais héritées de Takamatsu : Gikan Ryû KoppôKumogakure Ryû et Gyokushin Ryû.
 
Le Bujinkan est, des trois écoles dont il est question, la plus populaire. Cette grande visibilité a probablement contribué a rendre les deux autres "kan" plus discrètes dans le milieu du ninjutsu moderne, allant même faire croire à certains que l'école d'Hatsumi était à la limite du monopole dans le domaine.
 

Particularités du Genbukan

Le Genbukan a pour actuel soke Shoto Tanemura. Ce dernier vient d'une famille d'anciens samurai, ayant notamment eu des liens avec le célèbre clan Takeda. On peut carrément dire qu'il est né dans les arts martiaux. Les médias lui avait aussi donné à une époque une image de "flic ninja" car il avait été officier de police durant quinze ans.  
 
Tout comme Hatsumi, il fut un élève direct du défunt Takamatsu. Il a d'ailleurs hérité de lui, en plus du tronc commun au trois styles dont j'ai parlé, le titre de soke du Gikan ryu. Contrairement au Bujinkan, le Gyokushin ryu ne fait pas partie du patrimoine martial.
 
La différence majeure du Genbukan réside dans le grand nombre d'écoles dont elle tire son savoir. Là où le Bujinkan se base sur neuf écoles, le Genbukan en compte pas moins de 18. Le style de Tanemura comprend aussi des sous systèmes dont le koryu karate et le kokusai jujutsu renmei (alias KJJR).
 

Particularités du Jinenkan

Le fondateur de cette école est Unsui Manaka. Il fut en fait l'un des plus anciens élèves d'Hatsumi, le soke du Bujinkan. Il a hérité de lui le titre de Menkyo Kaiden pour les six écoles citées dans le tronc commun au début de cet article et en transmet aujourd'hui les connaissances au sein de son style. A cela s'ajoute aussi le Jinen Ryu Jissen Kobudo, en fait une synthèse de kobudo crée par Manaka lui-même.
 
On peut donc considérer en toute modestie le Jinenkan comme une sous branche du Bujinkan.
 
Un petit détail pratique différencie aussi le jinenkan des deux autres styles de ninjutsu : alors que les pratiquant portent un gi classique noir durant toute leur pratique martiale au Bujinkan et au Genbukan, dans le troisième ils doivent porter le hakama dés le shodan, tel que ça se fait notamment en Aikido. 
coucou