Togakure Ryu - Ninjutsu

Togakure Ryû - Ninjutsu

École de la porte cachée
Kanji de l'école Togakure

Fondateur : Daisuke Nishina , qui plus tard prendra le nom de « Daisuke Togakure »

Date de Création : 12ème siècle

Les Principes de l'école :
"La violence doit être évitée, et le Ninpô est Bujutsu".
"Le sabre doit être pacifique, et protéger la patrie, la famille et la nature."

L'école du Tôgakure possède aussi ses propres armes secrètes, trois, connues sous le nom de "Sanpo Hiden" ( les trois techniques secrètes):

• Semban Shuriken, le lancer de l'étoile à quatre pointes,dont la conception est propre aux Ninja du Tôgakure Ryû.

• Shuko, connu également sous le nom de Tegaki, outil composé d'un bande de métal enroulant la main,avec quatre pointes de métal à l'intérieur de celle-ci, reliée par une bande cuir au poignet, cintré d'une autre bande de métal. Les shuko sont utilisés pour la défense contre les attaques au sabre, ou pour l'escalade.

• Shindake, petit et court tube de bambou utilisé pour respirer lors de dissimulations dans l'eau, ou pour servir de sarbacane, parfois remplacé par un fourreau cassé.

L'Histoire de l'école:

So-o était le nom d'un moine appartenant à un monastère, bâtit sur le mont Hiei-zan. En ces périodes, il était coutume de quitter sa maison pendant trois ans pour aller vivre dans une caverne, se soumettant aux difficultés de la nature afin de découvrir la vérité et l'épanouissement. C'était après un rêve mystérieux qu'il avait formé le Tendai Shugendo, section du bouddhisme, et avait établi le monastère de Tendai sur Hiei-zan. Ces moines existent toujours aujourd'hui et certains sont encore engagés dans Shugendo (austérité de la montagne) : se purifier sois même par des épreuves et des difficultés.

Près de Hiei-zan existait un petit village appelé Togakure, en préfecture de Shinano. Là-bas, approximativement en 1161, Daisuke Nishina était né dans une famille samouraï. Quelques fois, lorsqu'il était jeune, il avait étudié au monastère de Tendai sur la montagne de Togakure (Le mont Hiei-zan) près de son village. Ces premières expériences ont par la suite, jouées un rôle important, lorsque Daisuke établira un système de combat, de survie et d'infiltration.

Il est important de comprendre les événements amenant à la création de Togakure Ryu Ninpo. Le père de Daisuke Nishina, Yukihiro Nishina, était un samouraï fortement rangé au service de Seigneur Yoshinaka Minamoto, le cousin du premier shogoun du Japon. Alors que Yoshinaka Minamoto était seulement un enfant, un samouraï avait été envoyé par une famille rivale pour le tuer lui et sa mère. La mère de Yoshinaka avait réussi à s'échapper avec lui et était allée se réfugier secrètement dans la maison d'un fermier qui était fidèle à leur famille. Yoshinaka plus tard avait été apporté au village de Kiso dans la région de Shinano, pas très loin du village de Togakure.

C'était probablement en raison de ce périple que Yukihiro Nishina de Togakure lui offrit son service. Des années après que la famille de Yoshinaka eu vaincu leurs rivaux et furent devenu les maîtres du Japon ils virent Yoshinaka comme menace à leur règne, et ils se retournèrent contre lui. Yoshinaka Minamoto changea alors son nom en Yoshinaka Kiso, prenant le nom du village où il avait vécu, ce qui était une pratique courante à cette époque. En 1184, Yoshinaka fut attaqué par l'armée de son demi-frère… Soixante mille guerriers fondirent rapidement sur l'armée de Yoshinaka près de Kyoto. La bataille fut appelée « Awaza no Kassan », et Yoshinaka Kiso fut tué par une flèche plantée dans l'oeil. A ses côtés avait combattu Yukihiro Nishina de Togakure, qui avait également été tué, et son fils Daisuke Nishina, qui survécu.

Daisuke, étant du côté des perdants dans cette bataille, fut forcé de s'enfuir loin dans la région d'Iga pour échapper à la persécution. Il se cacha dans des villages isolés, cachés dans les brumes d'une terre de hautes montagnes et de forêts épaisses. Il changea son nom en Daisuke Togakure, d'après le village de sa naissance.

Tandis qu'il était dans Iga, Daisuke fut retrouvé par Kagakure Doshi. Kagakure Doshi était un shinobi, et le troisième soke de Hakuun Ryu, qui était l'un des systèmes originaux de ninjutsu développés à partir des enseignements d'Ikai (Yi Gai, qui a apporté les racines du koshijutsu de Chine). Il est également possible que Doshi ait été l'oncle de Daisuke, et que Daisuke se cacha à Iga avec l'intention de le retrouver.

Daisuke Togakure appris les enseignements du guerrier Doshi, et les ajouta à sa propre croyance de Shugendo. C'était le commencement de Togakure Ryu. Mais Daisuke n'était pas seul à étudier les enseignements de Kagakure Doshi. Avec lui étudiait Shima Kosanta Minamoto no Kanesada. C'était un serviteur samouraï de haut niveau qui avait également combattu à la bataille d'Awaza no Kassan, où il était devenu un ami de Daisuke et de son père. Shima alors qu'il combattait, et avait été aperçu par Daisuke à Iga. Shima était en passe de devenir le deuxième soke de Togakure Ryu. Il pris le nom de Daisuke Togakure II après la mort de celui-ci. Son fils Goro Togakure, le troisième soke, est identifié en tant qu'étant la personne qui façonna réellement les enseignements de Togakure en le système de Ninjutsu que nous apprenons aujourd'hui. Le 11ème, 12ème et 13ème Soke de l'école furent baptisés du nom de la ville principale d'Iga, Ueno. Il était encore commun en ces temps là de baptiser du nom de la ville ou du village desquels on était venu. C'est d'ailleurs comme cela que l'on a put savoir que Togakure Ryu était basée près d'Ueno à ce moment-là. Ueno se trouve dans l'Iga du nord, mais Togakure Ryu opéra principalement hors de l'Iga centrale méridionale pendant la majeure partie de son histoire.

Il est dit que les membres du clan de Hattori s'exercèrent dans Togakure Ryu. Hattori Hanzo est le plus célèbre de tout les Ninjas. En outre les membres de la famille de Momochi ont également reçu un apprentissage de ce système, puisque le 21ème Soke de Togakure Ryu était Momochi Kobei, un descendant de Momochi Sandayu, le deuxième ninja célèbre et une figure majeure de la région d'Iga.

Comme avec la plupart des traditions martiales en ces jours passés, le pouvoir se transmettait de père en fils. Togakure Ryu, continua de cette façon jusqu'en 1600. Quand la famille directe s'éteint, le membre aîné du précepte était Nobutsuna Toda, qui donna la conduite à suivre et qui devint le 24ème Soke. Quand la famille Toda pris le pouvoir approximativement en 1625, ils ajoutèrent leur propre système de ninjutsu de Kumogakure Ryu. Ils commandèrent également Gyokko Ryu et Koto Ryu, et à partir de ce temps là, tous ces systèmes d'arts martiaux furent alors enseignés ensemble.

Le trente-deuxième Soke de Togakure Ryu, Shinryuken Masamitsu Toda, était l'instructeur d'épée pour le Tokugawa Shogunate au milieu du 19ème siècle. Il démissionna quand il appris qu'il enseignait à des hommes forcés de tuer d'autres japonais. Ceci allait à l'encontre des règles de Togakure Ryu. Le trente-troisième Soke, Toshitsugu Takamatsu, fut le dernier membre de la famille Toda à commander Togakure Ryu. Dans la section de Tendai Shugendo, presque un millénaire après sa fondation par le moine So-o, le trente-troisième Soke de Togakure Ryu Toshitsugu Takamatsu fut ordonné sur le Mont Hiei-zan.

Les Sokes successifs de l'école :

Liste des Soke de Togakure Ryu

Ikai

Hogenbo

Sakabe Tendo

Hachiryu Nyodo (Tenei, 1110)

Kimon Hyobei (Ninpei, 1151)

Kasumigakure Doshi

1. Togakure (Nishina) Daisuke (Oho, 1161)

2. Shima Kosanta Minamoto no Kanesada (1180)

3. Togakure Goro (1200)

4. Togakure Kosanta

5. Koga Kosanta

6. Kaneko Tomoharu

7. Togakure Ryuho

8. Togakure Gakuun

9. Kido Koseki

10. Iga Tenryu

11. Ueno Rihei

12. Ueno Senri

13. Ueno Manjiro

14. Iizuka Saburo

15. Sawada Goro

16. Ozaru Ippei

17. Kimata Hachiro

18. Kataoka Heizaemon

19. Mori Ugenta

20. Toda Gobei

21. Kobe Seiun

22. Momochi Kobei

23. Tobari Tenzen

24. Toda Nobutsuna Seiryu (Kwanyei, kb. 1624-1644)

25. Toda Fudo Nobuchika (Manji, kb. 1658-1681)

26. Toda Kangoro Nobuyasu (Tenna, kb. 1681-1704)

27. Toda Eisaburo Nobumasa (Hoyei, kb. 1704-1711)

28. Toda Shinbei Masachika (Shotoku, kb. 1711-1736)

29. Toda Shingoro Masayoshi (Gembun, kb. 1736-1764)

30. Toda Daigoro Chikahide (Meiwa, kb. 1764-1804)

31. Toda Daisaburo Chikashige (Bunkwa, kb. 1804-?)

32. Toda Shinryuken Masamitsu (?-1909)

33. Takamatsu Toshitsugu (1907-1972)

34. Hatsumi Masaaki (1968-)

coucou