Gyokko Ryû - Kosshijutsu

École du Tigre de Diamant 
Kanji de l'école Gyokko

Fondateur : Tozawa Hakuunsai 

Date de Création : 12ème siècle, durant la période Hogen 

Les Principes de l'écoles :
"Bushigokoro wo motte totoshi no nasu", qui veut dire 

"Le cœur de guerrier est précieux et indispensable" L'enseignement de cette école serait basé sur un système
de boxe chinoise.
Ses spécialités sont le Koshijutsu, qui signifie frappe des parties
faibles du corps (les muscles et la chair), incluant l'utilisation
des doigts pour ouvrir et déchirer, et le Shitôjutsu, qui utilise
les pouces, et les bouts des doigts. indispensable" Le Gyokko Ryû se décompose en cinq niveaux : Ki Gata, 5 techniques Torite Kihon Gata, 10 techniques Jo Ryaku no Maki, 12 techniques Chu Ryaku no Maki, 8 techniques Ge Ryaku no Maki, 8 techniques Le Ge Ryaku no Maki est le Mutô Dori de l'école et comprend
des techniques avancées de combat des plus difficiles à
maîtriser contre les sabres et les lances.
Les blocages puissants, faits en frappant les zones musculaires
avec les articulations des doigts (Kento), et le travail d'équilibre
sont typiques du Gyokko Ryû. L'Histoire de l'école: Durant la dynastie Chinoise Tang, Cho Gyokko et Yo
Gyokko quittèrent la Chine alors en guerre, pour le
Japon, emportant avec eux les rudiments de l'école
Gyokko. On suppose que les techniques d'origines relatives
à cette école furent créées par un Prince de la
cour impériale Chinoise, qui privilégiait les
mouvements de corps rapide en attaquant des
points spécifiques de l'anatomie. Une autre théorie
implique un garde chinois de petite taille qui aurait
développé ces techniques en raison de sa morphologie. Lors des Kuden (transmission orale) de l'école Gyokko
il est rapporté que Cho et Yo Gyokko ne seraient
en fait qu'une seule et même personne, voir qu'ils
seraient, en fait, beaucoup plus nombreux Sakagami Taro Kunishige fut l'organisateur
de l'école, par l'intermédiaire de l'école
"Gyokko Ryu Shitojutsu" Il est aussi à l'origine de l'organisation de l'école
Koto en Ryu-Ha. Tout ceci eut lieu au cours de l'ère
Tembun (1532-1555), Taro transmit l'école à Ritsushi,
issu de l'école Kishu, ou Kîshu Han. Ritsushi changea le nom de l'école
Gyokko ryu Shitojutsu en Gyokko ryu Kosshijutsu,
qui est le nom encore en vigueur. Par la suite
l'école Gyokko se développa au sein de la famille
Momochi, et entra par ce biais dans la tradition
ninja d'lga. Momochi Sandayu, premier membre de la
famille Momochi à devenir Soke de l'école
Gyokko (et de Koto-ryu) est aujourd'hui
connu au Japon comme étant l'un des plus
grand Ninja de tout les temps.
Le 3 Novembre 1581, Oda Nobuo (fils de Oda
Nobunaga) avec l'aide de 46.000 hommes,
envahit la province de Iga. La bataille qui
s'en suivit est appelée "Tensho Iga no Ran"
(rébellion Iga de l'ère Tensho). Les Ninja (et
quelques samouraï) qui formaient la
résistance, forte dc 4.000 hommes,
furent massacrés. Les survivants s'enfuirent
aux quatre coins du Japon, répandant
le Ninjutsu de façon encore plus intense.
Les chroniques de guerres nippones relatent
que Momochi Sandayu combattu
avec bravoure. Il est possible qu'il
succombât juste après cette bataille. Il est de notoriété publique que
Sandayu possédait plusieurs châteaux,
le château Ryugu, le château Hojiro, et le
château Yamato. Ces trois châteaux
lui permettaient d'avoir trois identités
et trois familles différentes.
C'est d'ailleurs de l'un de ces endroits
qu'il s'échappa sûrement, pour mourir.
Son tombeau a été localisé dans les années 1960.
Il est situé sur un lopin de terre familial,
près de ses maisons, à 15 miles (24 Kms)
de Iga Ueno, sur la colline placée en retrait d'un
endroit appelé Nabari. Deux de ses maisons
existent encore.
La troisième est une fortification connue sous
le nom de Takiguchi-jo, et dont les fondations
sont encore visibles aujourd'hui.
Elle est sur la colline située près de Iga Ueno,
mais fut détruite par Oda Nobunaga. Momochi ltsuke, 17ème descendant de
Sandayu, habitait encore avec sa famille,
dans les années 1970 dans l'une des
maisons de Sandayu, construite il y a
plus de 400 ans dans les montagnes
situées au Nord de Oka.
Il y vécut avec sa femme et ses trois enfants,
exerçant le métier de fermier.
Tout ce qu'il laissa à sa famille fut
deux documents. On peut les trouver dans le livre
de Andrew Adams "Invisible Assassins".
L'un d'entre eux ferait partie du Makimono,
et l'autre serait un livre.
Son grand père collectionnait toutes les reliques
des familles ninja, y compris les
rouleaux et les armes,
pour ensuite les revendrent aux
collectionneurs et aux musées. Le dernier membre de la famille Toda
fut Takamatsu Toshitsugu,
petit-fils de Shinryuken. Après avoir
été initié par Shinryuken, on lui révéla que
la chose la plus importante à étudier était
le travail des 8 techniques fondamentales.
Celles-ci sont les fondations du Ninjutsu actuel.
On les appelle les "Kihon Happo". Les Kihon Happo sont issues des
premiers niveaux de Gyokko Ryu,
Ki Gata, et Torite Kihon Gata qui
sont aussi les techniques de base de l'école. Les spécialités techniques de l'école
sont le Kosshijutsu (attaques sur les muscles),
et Shitojutsu (travail des doigts
et des pouces). L'école a été développée
par la famille Momochi et les familles
ninja Toda, ce qui explique la raison pour
laquelle elle apparaît dans le Ninjutsu de Iga. Le Ge Ryaku no Maki est le Muto Dori
de l'école, et implique des
techniques contre les sabres et les lances.
Celles-ci sont les plus difficiles,
et sont réservées aux plus avances. Les Sokes successifs de l'école : Liste des Soke de Gyokko Ryu 1. Ikai 2. Hogenbo Tesshun 3. Sasabe Tendo 4. Hachiryu Nyudo (Tenei, 1110) 5. Tozawa Hakuunsai (1156-1159) 6. Tozawa Shozuke (1161-1162) 7. Suzuki Saburo Shigeyoshi (1171-1180) 8. Suzuki Gobei 9. Suzuki Kojiro Mitsu (1288) 10. Tozawa Nyudo Geneai 11. Yamon Hyoun 12. Kato Ryu Hakuun (1394) 13. Sakagami Goro Katsushige (1532) 14. Sakagami Taro Kunishige (1542) 15. Sakagami Kotaro Masahide 16. Sougyoko Kan Ritsushi 17. Toda Sakyo Ishinsai 18. Momochi Sandayu (kb. 1542-1555) 19. Momochi Sandayu (kb. 1570-1592) 20. Momochi Tanba Yasumitsu (1596-1615) 21. Momochi Taro Saemon (1615-1624) 22. Toda Seiryu Nobutsuna (1624-1644) 23. Toda Fudo Nobuchika (1644-1661) 24. Toda Kangoro Nobuyasu (1681-1704) 25. Toda Eisaburo Nobumasa (1704-1711) 26. Toda Shinbei Masachika (1711-1736) 27. Toda Shingoro Masayoshi (1736-1764) 28. Toda Daigoro Chikashige (1764-1804) 29. Toda Daisaburo Chikashige (1804) 30. Toda Shinryuken Masamitsu (1824-1909) 31. Takamatsu Toshitsugu (1909-1968) 32. Hatsumi Masaaki (1968-)
coucou